Avertissements

ATTENTION AUX OFFRES TROP ALLECHANTES !! Malgré les contrôles opérés par les autorités, de trop nombreux bateaux écoles proposent des tarifs « attractifs » mais n’assurent pas complètement les formations théoriques et pratiques telles que décrites ci-dessus. Pour votre sécurité et votre sérénité, renseignez vous bien avant de vous inscrire et soyez vigilant sur les prestations que l’on vous doit !

 

Bien que l’activité des bateaux écoles soit très réglementée, que les programmes soient parfaitement clairs et définis par la réglementation et que le permis bateau délivré soit identique, la qualité et le contenu des offres de formation peuvent être totalement différentes d’un établissement à l’autre. Voici ce qui doit vous guider dans le choix de votre bateau école :

 

1 – Pour partir naviguer en mer, il faut être bien formé

 

Pour votre sécurité et celle de vos passagers (familles, amis, …)

Naviguer en mer en sécurité, ce n’est pas uniquement savoir manoeuvrer correctement le bateau, c’est aussi :
Comprendre l’environnement maritime et savoir décider si on peut sortir et quand il faut rentrer au port
Savoir où aller sans dangers et savoir où l’on se trouve
Prévenir les risques
Faire face aux imprévus
Pouvoir alerter les secours
 
 

Pour que vos sorties en mer soient des moments de plaisirs et non de stress pour vous et vos accompagnants

La fonction de chef de bord peut devenir extrêmement stressante si l’on a pas été correctement préparé à anticiper et à aborder seul des situations nouvelles et changeantes (parfois rapidement). Rappelez vous le film « LIberté Oléron » et toutes les misères de cette famille propriétaire d’un petite pêche promenade, tout simplement parti en mer sans aucune formation. Par ailleurs, le stress du chef de bord est souvent communiqué à l’équipage et gâche tout le plaisir de la navigation et de la sortie en mer.

 

Pour ne pas faire d’erreurs coûteuses

Que l’on soit propriétaire ou locataire d’un bateau, le manque de formation peut amener à des erreurs qui, si elle ne mettent pas en cause la sécurité des personnes, peuvent provoquer des dégâts coûteux sur le bateau.

 

2 – Pour être bien formé, il faut s’adresser à des centres de formation compétents, sérieux et responsables

 

La compétence

La compétence des bateaux écoles et des formateurs doit être à la fois :
Technique (nautique ou maritime)
Pédagogique
Pour le moment, la compétence nautique ou maritime n’est pas prise en compte dans la délivrance de l’autorisation d’enseigner. Il est donc important pour vous de vérifier la compétence de votre formateur : les formations initiales ou continues, les parcours professionnels (expérience maritime ou de moniteur dans une activité nautique) et privés (activité de formateur bénévole, participation à des courses ou des régates, des navigations au large ou traversées) donnent de bonnes indications sur ce niveau de compétences.
 
 

Le sérieux

Cela concerne une organisation structurée des formations qui consiste à acquérir dans un premier temps les connaissances nécessaires pour naviguer avant de passer à la mise en situation pratique. Par ailleurs, la qualité des méthodes et des outils pédagogiques utilisés (vidéo projection, manuels, cours en ligne) est aussi un gage du sérieux du centre de formation.
 
 

La responsabilité

Un centre responsable respecte les temps et les programmes de formation définis par la réglementation et surtout par le « bon sens » marin des formateurs (voir point suivant).
 

3 – Soyez vigilant et exigeant sur l’offre de formation que l’on vous propose

La réglementation et surtout le « bon sens » marin prévoit que la formation au permis bateau comprenne au minimum :

 
 

Une formation théorique dans la salle de cours et avec un formateur titulaire de l’autorisation d’enseigner d’au moins 5 heures.

Cela sous-entend en particulier que passer des heures devant des tests blancs ne peuvent être considérée comme de la formation qui doit avant tout vous donner les connaissances et les compétences nécessaires pour naviguer. Les systèmes de formation en ligne peuvent être d’excellents compléments d’acquisition des connaissances à condition que ce soit de véritables systèmes de formation et pas seulement des tests en ligne.
 

Un complément de formation théorique d’au moins 1h30 pour acquérir des compétences en utilisation pratique :

des matériels de sécurité (individuelle et collective)
de la VHF
des informations météorologiques
de la carte marine
 
 

Une formation pratique où vous devez être au moins 2 heures à la barre du bateau pour acquérir les compétences de base de la conduite et des manoeuvres du bateau à moteur :

Maîtriser la mise en route du moteur
Maîtriser la trajectoire, de la vitesse, de l’arrêt du bateau et de la marche arrière
Tenir un alignement par l’avant et par l’arrière
Accoster, appareiller
Prendre un coffre
Récupérer une personne ou un objet tombé à l’eau
Mouiller sur ancre
Amarrer un bateau